06-12-2019 21:45 – Les enseignants prestataires de services rejettent le contrat du ministère

Essahraa – La Coordination des prestataires de services de l’enseignement fondamental a annoncé son refus catégorique de signer le contrat établi par la Secrétaire générale du Ministère de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’éducation nationale, exigeant sa révision et son adaptation entière aux règlements en vigueur dans les contrats de travail nationaux et internationaux.

 

La Coordination a demandé dans un communiqué dont une copie est parvenue à « Essahraa » Online, l’octroi des salaires pour une année complète (12 mois), à tous les prestataires de services, comme cela avait été indiqué dans le communiqué de recrutement.

 

Les prestataires de services de l’enseignement doivent nécessairement bénéficier de toutes les primes perçues par l’instituteur officiel, y compris les indemnités de craie, d’assurance maladie et de transport, dit le communiqué de la Coordination que voici :

 

Compte tenu de la déception généralisée manifestée aujourd’hui par tous les prestataires de services de l’enseignement, à la suite de la révélation du surprenant contrat émis par la Secrétaire générale du Ministère de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’éducation nationale, qui n’a pris compte d’aucun usage et n’a respecté aucune loi, comme nous le craignions, eu égard à notre souci d’aller de l’avant dans notre volonté de réformer l’éducation, annoncée par le très respecté Gouvernement, et dont le coup d’envoi a été supervisé par le président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh Ghazouani en personne ; ce qui a été d’ailleurs le principal motif de notre participation à ce recrutement, la Coordination déclare ce qui suit :

 

Son refus total de signer ce contrat méprisant émis aujourd’hui, tant qu’il n’a pas été révisé et entièrement adapté à tous les règlements relatifs aux contrats de travail nationaux et internationaux,

 

Son appel adressé aux autorités concernées, quant à la nécessité d’adopter une politique et un plan opérationnel assurant à tous les prestataires de services de l’enseignement l’accès à la fonction publique dans les meilleurs délais, dés lors où ils constituent le principal pilier sur lequel repose la réforme du secteur,

 

Octroyer les salaires pour une année complète (12 mois), à tous les prestataires de services de l’enseignement, comme cela avait été indiqué dans le communiqué de recrutement, en leur payant un salaire mensuel à la fin de chaque mois,

 

La nécessité de faire bénéficier tous les prestataires de services de l’enseignement de toutes les primes perçues par l’instituteur officiel, y compris les indemnités de craie, d’assurance maladie et de transport.

 

La Coordination des prestataires de services de l’Enseignement

 

Nouakchott, le 06 Décembre 2019

 

http://essahraa.net/node/12842

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *